Paris est beaucoup plus touché que la France,Soldes longchamp

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Longchamp a le succès modeste et le développement tranquille de la PME familiale devenue grande marque internationale. Ce registre “profil bas” et un bon sens terrien, qui caractérise son présidentdirecteur général Philippe Cassegrain, lui a permis de ne pas céder aux sirènes de la mégalomanie des marques de luxe. Mais pas plus que ses concurrentes, elle n’a pu éviter la délocalisation. Même si elle fait partie des rares marques de maroquinerie qui proposent des produits “Made in France”.soldes longchamp,D’où vient le nom Longchamp ?Nous nous appelons Cassegrain. Logiquement, le premier symbole auquel on pense ce sont les moulins. Or, mon père avait des cousins à Orléans qui vendaient des vélos et qui avaient déjà mis un moulin sur ces derniers. A l’époque, nous faisions des articles de sellerie cousus main, ce qui nous rapprochait un peu du cheval, et fortuitement au bout du champ de course de Longchamp, il y a un moulin. Mon père a fait le rapprochement et a baptisé la société Longchamp. Le dessin du cheval, quant à lui, part d’un dessin de la fin du XIXe. Il y a dix ans, la marque et le symbole ont été liftés par l’agence Style Marque.Où vous situezvous sur le marché du luxe ?Nous sommes haut de gamme, mais nous n’avons jamais été préoccupés par des réflexions sur des idées de luxe ou semiluxe. Nous étions seuls sur notre créneau jusqu’à ce que deux entreprises, Lamarthe et Lancel, nous rejoignent. Toutes les deux ont été rachetées par des groupes (Finduk pour Lamarthe et Richemont pour Lancel). Lancel a rajeuni son image et son positionnement s’est approché du n?tre. Cette dernière garde une place importante surtout grace au montant de ses investissements publicitaires. Historiquement, elle a toujours davantage investi que nous dans ce domaine, environ cinq fois plus. Nous n’avons pas autant de moyens. Mais nous ne faisons pas la course à la pub. On s’intéresse davantage au produit. Notre développement est naturel et sans prétention. A notre niveau, nous avons pratiquement moins de concurrents que les marques Chanel, Vuitton ou Prada. qui se livrent des batailles entre elles.Il y a dix ans, vous étiez uniquement fabricant, et vos produits étaient distribués dans des magasins spécialisés. Pourquoi ouvrir désormais vos propres boutiques ?Par rapport à d’autres, Longchamp a plus investi dans sa force de vente que dans la publicité. La stratégie était de s’implanter dans les grands magasins et les magasins multimarques. Nous avons été appelés à ouvrir des magasins parce qu’il y a eu quelques défections dans ces derniers. Comme dans la chaussure ou le prêtàporter, des fabricants autrefois distribués par d’autres ont désormais leurs magasins. C’est aussi, pour nous, une volonté de bien présenter l’ensemble de nos produits. Un distributeur ne pouvant évidemment pas proposer nos références.Comment définiriezvous vos produits ?Ce sont des produits de bon sens, modes et faciles à porter. Nous n’avons pas beaucoup d’extravagance. En général des produits bien construits et de bonne qualité. Des gammes classiques avec des nuances qui changent à chaque saison. soldes longchamp,Ce qui fait partie de notre raison d’être et nous donne un avantage sur certains confrères, c’est la création et le renouvellement. Deux fois par an, on se remet en cause. Certains concurrents se sont laissés aller sur un succès. Or, un succès, c’est étouffant et quand il se tarit, il est difficile à renouveler.

Nous, nous jouons plus large et, au final, nous sommes plus constants. On fait attention à ne pas se reposer sur une vache à lait. Ce qui est bien en place depuis / ans ce sont les “pliages” (n.d.l.r. : sacs nylon qui se replient dans une pochette de petite taille). Une des caractéristiques des bagages Longchamp étant de pouvoir se plier et prendre peu de place. Pour l’instant, nous avons de la chance. En partie parce que nos deux plus proches concurrents se sont un peu de nouveau essoufflés en matière de création, ce qui nous a laissé de la place.Et en termes de positionnement sur le marché ?Longchamp, c’est du haut de gamme accessible. Nous ne sommes pas dans le luxe à la Hermès et Chanel. Mais l’attitude des consommateurs a plus changé visàvis de nous, que visàvis des grandes marques de luxe. Il y a quelques années, le luxe c’était “too much”. Désormais, les grandes marques sont revenues à des prix raisonnables. Nous n’avons pas eu ce problème car nous avons toujours été raisonnables. Nous sommes donc rentrés dans un créneau qui s’est inventé : c’estàdire qu’on était “vrai”. Des fabricants de maroquinerie, il n’y en a pas beaucoup. Longchamp est clairement fabricant et distributeur. Or de nombreuses marques ne fabriquent pas. Les rares qui le font encore s’appellent Hermès, Chanel, Vuitton et Longchamp.Estce en rapport avec votre récente admission au sein du Comité Colbert ?Je ne sais pas. Nous avons été sollicités l’année dernière, puis acceptés en tant que membre après une période probatoire. Nous faisons donc parti désormais de ce réseau dont le but est de partager les expériences.Vous êtes très présents à l’étranger.sac longchamp solde,Pratiquement la moitié de notre activité est réalisée à l’export. L’Europe est notre plus gros marché extérieur, si l’on peut encore appeler ?a de l’export. Viennent ensuite les marchés américain et japonais.Longchamp estil affecté par les attentats du World Trade Center ?Les événements récents ont bloqué un peu le système, je ne sais pas pour combien de temps. Nous travaillons aussi pas mal dans les dutyfree et, malgré les problèmes de vols et de gens qui voyagent moins, nous restons tout à fait positifs dans les aéroports fran?ais. En termes de chiffre d’affaires, Paris est beaucoup plus touché que la France, car les touristes se font plus rares, même si ?a commence à se tasser. Il faut voir ce que les gens qui avaient décidé de voyager dans les mois à venir vont faire en réalité.Vous n’êtes donc pas trop inquietsSi ?a dure six mois, ?a va. Plus, ce sera autre chose. Mais nous ne sommes pas une agence de voyages. Nous sommes en pleine expansion et aussi le fait d’être plus accessible que beaucoup d’autres marques, sac longchamp solde ,fait que l’on souffre moins.Avezvous subi d’autres périodes difficiles ?Nous avons nettement ressenti les effets de la guerre du Golfe mais l’arrivée des “pliages” en , nous a bien aidés. Il est clair que ce produit qui co?te entre et francs, draine du monde dans les magasins. C’est comme le TacoTac dans les cafés tabac.Quelle partie de votre production est fabriquée à l’étranger ?Les bagages, car nous n’étions pas concurrentiels pour fabriquer des valises notamment. De plus, les bagages à roulettes et manches télescopiques ont perturbé le marché car, si c’est de la maroquinerie, c’est aussi de l’industrie. Toutes ces parties viennent au départ des Ta?

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »